20/02/2017

Citation de la semaine

99% de nos peurs.jpg

19/02/2017

Ma réconciliation avec le Dien Chan

dien chan points.png

Il y a quelques années j'avais été tentée par une formation de Dien Chan, qui m'avait fortement déçue. Mais me voici réconciliée avec la technique.

 

D'où provenait cette déception ?

 

Lorsque j'étais allée en formation Dien Chan, les élèves ont pris ensemble le repas de midi. Nous étions allés au restaurant avec le formateur. J'avais mangé en dehors de mes habitudes alimentaires. Difficile de faire autrement car il n'y avait rien à la carte, et je ne voulais pas faire ma difficile alors que tout le monde semblait se satisfaire des choix possibles.

 

Bien évidemment, comme souvent lorsque je mange certaines choses que mon corps n'apprécie pas, j'ai recommencé l'après-midi avec une belle migraine. Très ennuyeux lorsqu'on veut rester concentré sur la formation mais que la tête ne demande plus qu'à se reposer dans le silence et le noir. Le formateur, a saisi l'occasion pour faire une démonstration de ses techniques sur ma douleur. Pourquoi refuser ? J'allais être débarrassée de la douleur et poursuivre la journée sereine. Et comment refuser ? Le formateur me proposait gentiment de me démontrer l'efficacité de la technique que j'étais venue apprendre.

 

J'ai donc servi de cobaye et je m'en souviens encore comme si c'était hier. Il a pris ses outils de torture. Oui, je ne vois pas comment nommer cela autrement, car cela a été une réelle torture que j'ai vécu sous ses mains. Il a commencé à m'enfoncer son détecteur un peu partout sur le visage. Cela était absolument atroce, j'avais horriblement mal. J'en pleurais. Si bien que je lui ai demandé d'arrêter car je n'en pouvais plus. Et, je pense qu'il n'a pas apprécié que je l'empêche de poursuivre sa démonstration. Mais c'était plus que je pouvais supporter. En plus de la migraine qui a amplifié de minute en minute, j'avais le visage agressé et endolori.

 

Une amie a du me ramener à la maison (encore merci Marie-Christine) sans que je puisse terminer cette formation.

 

J'avais gardé de cette technique une bien mauvaise expérience, la voyant comme extrêmement douloureuse et pas du tout efficace. Aussi je n'ai jamais tenté de l'utiliser pour quoi que ce soit d'autre. Parce que, non, je ne suis pas masochiste.

 

Puis, il y a quelques mois j'ai lu un article sur le traitement des cicatrices par le Dien Chan. Cela m'interpellait. Comment traiter une cicatrice qui est souvent douloureuse avec ces outils de barbare ? J'ai pris des informations et j'ai appris que le Dien Chan, à la base, est une technique douce, et qu'on n'utilise les points que si le reste ne fonctionne pas. Le reste ? Ah bon, quel reste ? Dans la formation que j'avais suivi, il n'était question de rien d'autre que de pousser très fortement avec des outils pointus sur des points douloureux.

 

J'ai donc voulu en savoir plus afin de ne pas rester sur cette vision très négative de la technique. Une formation m'a été proposée. Si j'étais assez réticente, ma curiosité l'a emporté. J'ai donc fait à nouveau une formation de Dien Chan. J'ai été bluffée par les résultats que j'ai pu constater sur d'autres élèves, mais également sur moi. Parce que, une fois encore j'ai mangé en dehors de mes habitudes alimentaires et ai débuté une migraine. Celle-ci a été traitée tout en douceur en quelques minutes. Merci le Dien Chan, maintenant nous sommes amis.

 

Mais avec qui suis je amie en fait ? Peut-être ne connaissez vous pas le Dien Chan.

 

Dien signifie visage et Chan diagnostiquer.

 

Il s'agit d'une technique de diagnostic et de stimulation faciale découverte au Vietnam par le Pr Bùi Quoc Châu dans les années 1980.

dien chan.PNG

 

Durant la guerre du Vietnam, de nombreux jeunes se sont drogués pour supporter les horreurs psychologiques et physiques de la guerre. Une fois la guerre terminée, des centres de détoxications ont du être créés pour aider ces jeunes en grande souffrance.

Le Pr Châu travaillait en tant qu'acupuncteur dans le Centre de Guérison des Toxicomanes de Bình Triệu près de HoChiMinh, dans des conditions assez difficiles (manque de matériel, milliers de pensionnaires, ...).

Inspiré par la travaux du Dr Pierre Nogier sur la réflexothérapie de l'oreille et les points  réflexes, le Pr Châu, a pris conscience des relations évidentes qui existent entre certaines zones du visage et différentes parties du corps (organes et membres). En stimulant ces zones, il a constaté le soulagement quasi immédiat de certains symptômes au niveau du corps.

 

Confronté au manque cruel d'aiguilles pour pratiquer l'acupuncture, il a stimulé ces points avec les doigts, puis à l'aide de petits instruments.

Ces points, ainsi stimulés, provoquent le déblocage de l’énergie vitale, la libération et le soulagement quasi instantané des gênes et douleurs.

 

Le Dien Chan contribue donc au rétablissement d’un déséquilibre suivant les principes de la médecine chinoise et l’acupuncture, sans manipulations agressives, sans aiguilles, et sans produits toxiques.

Le Dien Chan trouve ainsi un large champ d’application dans le soulagement de problèmes d’origine vasculaire, neurologique, inflammatoire, circulatoire.

 

La peau de notre visage est une source importante d’information sur l’état de notre santé. La tonicité de la peau, sa texture sont toujours des points de référence de l’état de santé de notre corps.

Tous les troubles du corps finissent par se manifester sur notre visage à travers l’apparition de signes inesthétiques.

Les grains de beauté, les rides, les fossettes, les cicatrices et les taches nous parlent de possibles troubles qui sont indicateurs de nos faiblesses passées et présentes. Les endroits où apparaissent ces signes ne sont pas dû au hasard et le Dien Chan permet d'établir un diagnostique en appliquant les schémas réflexologiques sur le visage.

Le Dien Chan permet ainsi d’atteindre l’origines des troubles, en stimulant notre processus naturel d’auto-régulation afin de rééquilibrer notre corps de façon naturelle.

 

Attention, pensez toujours à consulter un médecin en cas de troubles, le Dien Chan ne peut pas être considéré comme le remède miracle, mais utilisé en complément d'un avis et/ou traitement médical

 

Prenez soin de vous

Mabelle

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Le livre du Pr Châu est très complet sur le sujet

 

14/02/2017

Célibataire à la Saint Valentin ?

 

29554_313144018791039_407592340_n.jpg

Aujourd'hui, c'est la fête de l'amour. En réalité, je pense que c'est surtout devenu la fête des commerçants qui ont une bonne occasion de remplir leurs caisses. Si vous êtes amoureux et dans une relation épanouissante, c’est tous les jours que vous devriez fêter votre Amour, pas seulement le 14 février, mais bon, ce n'est là que mon avis personnel. Quoi qu'il en soit, je vous souhaite une très belle journée, St Valentin ou non, que vous soyez en couple ou célibataire.

Si vous êtes seul pour la Saint Valentin et que vous avez cette croyance que la vie n'a pas de sens sans une relation amoureuse, vous allez peut-être passer la journée à vous morfondre durant cette journée qui est synonyme de frustrations, de manque et de tristesse.

 Mais vous pouvez aussi choisir de voir les choses autrement, et de profiter de cette opportunité qui se présente à vous à travers cette expérience, car nous avons toujours le choix d'adopter une perception des événements qui nous est favorable ou non.

 Bien évidemment je ne peux que vous proposer de choisir, mais le choix vous appartient de vivre ou non une merveilleuse journée de Saint Valentin en compagnie de la personne la plus importante, vous.

 

Tout a un sens dans la vie, le célibat également

 

Oui, rien n'arrive jamais par hasard.
Etre seul(e) est l'opportunité d'apprendre à construire une belle relation avec soi-même. Cela commence par s'aimer soi-même, c'est-à-dire honorer ses propres besoins avant de répondre à ceux des autres, se donner la première place.


Pour beaucoup d'entre nous, une éducation judéo-chrétienne (je ne peux parler que de celle là, pour l'avoir vécue, mais les autres ne sont peut-être pas mieux) nous a conditionné avec l'idée qu'agir de la sorte est égoïste et devrait nous faire culpabiliser.

Et pourtant je ne peux que vous conseiller de vous donner la priorité. Et, quoi que les autres puissent en penser, ne les laissez pas vous culpabiliser.

 Pourquoi aimeriez vous être en couple? Pour qu'on vous manifeste de l'attention, qu'on vous rassure et valorise ? Mais vous permettez-vous de vous accorder autant d'égard que vous souhaiteriez en recevoir d'un(e) amoureux(se) ?

Prenez le temps de vous traiter comme vous souhaitez l'être.

 Croire que l'amour vient de l'extérieur est illusoire. Sans doute vous êtes vous perdu à le chercher à l'extérieur de vous-même alors que le véritable amour se trouve là où il a toujours été, en vous.

Votre monde extérieur étant le reflet de votre monde intérieur, tant que vous ne vous aimerez pas vous-même vous ne saurez jamais vraiment aimer les autres, et vous sentirez jamais aimé d'eux.

 

Toutes nos relations sont nos miroirs

 

Qu'il s'agisse d'une relation amoureuse, ou amicale, les personnes que nous croisons sur le chemin de notre vie sont toujours notre miroir. Ils nous permettent de nous connaître et d'évoluer grâce au reflet qu'ils nous renvoient.

 Cela peut être difficile à admettre, d'autant plus lorsque le comportement de l'autre nous dérange ou même nous blesse. Nous avons tendance à rester dans l'accusation tout en ayant l'impression que nous ne nous permettrions pas d'agir de cette manière. Simplement nous sommes dans le contrôle pour ne pas le montrer parce que selon notre système de valeur, cela est incorrect.

Mais il faut savoir qu'il n'y a rien que nous ne puissions voir chez l'autre qui n'existe pas en nous.

 Et si nous utilisions cette théorie du miroir à notre avantage ?

Lorsqu'en nous regardant dans un miroir nous y voyons quelque chose qui nous dérange (ça peut être une ride, une coiffure qui aurait bien besoin d'une bonne coupe, ...) nous ne mettons pas le miroir aux ordures car nous savons que cela ne changerait absolument rien à notre aspect.

Alors, pourquoi agir nous de cette manière avec une personne qui nous dérange, et qui ne fait pourtant elle aussi que nous renvoyer notre reflet ?

La rejeter de notre vie ne changerait rien. La vie nous enverra sans cesse nos propres reflets par le biais d'autres personnes qui croiseront notre route, et nous dérangeront donc de la même manière, jusqu'à ce que nous apprenions à aimer ces aspects en nous.

 Refuser de voir l'aspect que l'autre nous renvoie revient à se renier. Or nous sommes sur cette terre pour apprendre à nous aimer tels que nous sommes, avec le lumineux en nous, mais aussi avec notre côté sombre.

Essayons donc d'abord de nous aimer avant de vouloir aimer ou être aimer d'un(e) partenaire.

 

Pourquoi ne pas faire comme si ?

 

Et si vous décidiez de vous offrir la journée que vous aimeriez partager avec un(e) partenaire ?

 Et si vous choisissiez de préparer un bon repas, rien que pour vous, comme vous l'auriez peut-être fait pour un(e) partenaire ?

Et si vous vous offriez ce magnifique cadeau que vous aimeriez recevoir ? N'attendez pas de le recevoir d'un(e) amoureux(se). Après tout vous auriez dépensé de l'argent pour le cadeau d'un partenaire, vous avez donc les moyens de vous faire plaisir.

Et si vous vous preniez soin de votre apparence, pour vous plaire à vous même ?

Et si vous savouriez ce moment en appréciant votre compagnie ?

 Et si vous n'êtes pas du genre cocoon, et préférez sortir, pourquoi ne pas assister à une pièce de théâtre, ou un bon film, en solo, ou avec d'autres célibataires de vos relations ? Ou prendre le temps d'une longue ballade dans la nature qui se réveille tout doucement après l'hiver, tout en faisant le vide dans votre esprit ?

Peut-être préférez vous vous faire chouchouter dans un centre de bien-être avec un massage apaisant propice au calme intérieur, un moment de douceur rien que pour vous ?

 La vie a le sens que vous lui donnez, cela ne dépend pas de la présence ou non d'un(e) partenaire.

Par contre, pour qu'un jour un partenaire apprécie votre compagnie il faut avant tout que vous sachiez l'apprécier vous même.

La Saint Valentin n'est jamais qu'une journée comme toutes les autres. N'attendez pas le 14 février pour vous accorder l'importance que vous méritez, pour vous aimer inconditionnellement

Soyez tendre avec vous - Mabelle