16/07/2017

Débloquer les situations inconfortables

Bonjour, vous allez bien ?

Je vous écrivais dernièrement au sujet des questions pour débloquer les situations qui ne nous conviennent pas. Avez-vous essayé "comment ça devient encore mieux que ça" ?

Hier une personne me disait "ça ne fonctionne pas, samedi j'avais tel souci, j'ai posé la question et il ne s'est rien passé". Combien de fois avait-elle posé la question ? Une seule fois.

Entendons nous bien, je n'ai jamais dit qu'il s'agissait d'une phrase magique de Harry Potter qui modifie instantanément le cours des événements. Il s'agit de répéter la question jusqu'à sentir les choses s'alléger. Il m'est déjà arrivé de répéter et répéter encore durant trente minutes et plus, et de recommencer plusieurs fois pendant la journée. Tout dépend de la situation, l'importance du problème, les points de vue que vous avez sur le sujet, ...

problèmes.jpg

Une autre phrase que j'aime beaucoup est "Quoi d'autre est possible ?", une question qui est peut-être plus facile à poser que "comment ça devient mieux que ça" lorsque nous vivons des choses assez difficiles.

Cette question est un outil qui permet une ouverture, plutôt que de rester figé dans ce qu'on vit (je ne vais pas y arriver, c'est épouvantable, ...). Elle stoppe le mental qui rumine, change l'énergie en remontant notre taux vibratoire, et ainsi nous permet de reconnaître les autres possibilités qui s'offrent à nous.

Amusez vous, testez et donnez m'en des nouvelles.

Quoi d'autre est possible, quoi d'autre est possible, quoi d'autre est possible ?

Mabelle

15/07/2017

Perte de poids (suite)

Bonjour,

 Comment allez-vous ce week-end ? 

 J'ai souvent tendance à écrire des articles relativement longs, et cela m'est parfois reproché. j'ai donc choisi de couper mes longs articles en deux ou trois plus petits publiés sur plusieurs jours.

J'attends vos commentaires afin de savoir ce que vous préférez.

 

Je vous écrivais dans article en début de semaine à propos des régimes restrictifs souvent proposés par divers magazines, et sur leur inefficacité, la difficulté à les poursuivre sur le long terme en plus d'être dangereux pour la santé.

Je vous proposais de permettre à votre corps de passer en mode déstockage en réduisant son taux d'insuline par une diminution du nombre de repas, sans modifier la quantité totale d'aliments ingérés.

Je vous conseillais de privilégier une alimentation saine et non industrielle, transformée et pleine d'additifs en tous genres pour perdre du poids naturellement et atteindre votre poids idéal, et surtout le conserver pour le reste de votre vie de façon saine et naturelle. 

 

Cet après-midi, je pensais profiter du soleil, mais il n'est pas au rendez-vous. J'en profite donc pour revenir sur le sujet du poids.

L'équation pour mincir étant : Énergie absorbée < Consommation d’énergie 
L’idée est donc simple : vous devez manger moins afin d’absorber moins d’énergie que vous n’en consommez 
Ou alors faire plus d’exercice physique afin de consommer plus d’énergie que vous n’en absorbez. 

courir.jpg

En réalité, on ne nous dit pas tout sur le sport. Il faut savoir que bouger plus est beaucoup moins efficace que manger moins pour perdre du poids. 

En effet, si un croissant contient approximativement 400 calories, et que vous pouvez le manger quelques minutes seulement, voire moins, il vous faut courir durant 50 minutes pour brûler ces calories ! 
S’obliger à faire du footing et à transpirer quotidiennement pendant une heure est-il vraiment la bonne solution pour perdre du poids ? Certes, plus on court, plus on brûle de calories. Mais, dans la pratique, le sport à outrance est loin d’être la meilleure méthode pour maigrir. Ceci est d'ailleurs la conclusion d’une étude scientifique publiée récemment dans le Scandinavian Journal of Public Health : selon l’équipe dirigée par Bente Stallknecht de l'Université de Copenhague, mieux vaut faire trente minutes d’exercice plutôt qu’une heure de sport si l’on veut maîtriser son poids.

Selon le docteur Astrid Jesperson, ceux qui ne font que trente minutes de sport "atteignent un niveau de motivation" plus important que les autres et modifient leurs pratiques quotidiennes (ils prennent plus souvent les escaliers ou vont au travail à vélo), alors que les personnes qui font une heure de sport par jour se sentent exténuées, démotivées. Par conséquent, elles sont moins enclines à adopter un mode de vie sain. La morale de l’histoire ? Rien ne sert de (trop) courir si l’on veut perdre du poids.

Nous savons tous que faire de l’exercice trois fois par semaine tout au long d’une année est presque un exploit. 
Les statistiques montrent d'ailleurs que 90 % des personnes qui prennent un abonnement pour une salle de gym arrêtent d’y aller après quelques semaines. 

C'est peut-être votre cas. Avez-vous pris cette bonne résolution en début d'année ou à la rentrée de septembre ... Vous avez fait du sport quelques temps ... Vous faisiez des efforts de volonté pour vous motiver, mais très vite, ou un peu moins vite selon le cas, vous avez fini par abandonner.

Bien sûr, faire de l’exercice reste bon pour la santé, et je ne remets absolument pas cela en cause. Je vous conseille donc d’en faire autant que possible, mais pas dans le but de perdre du poids. Il faut que cela reste un plaisir et une contrainte. L'être humain est ainsi fait, il recherche le plaisir en tout. Si faire du sport n'a rien de plaisant pour vous, vous ne poursuivrez pas sur le long terme.
Mais pour perdre du poids, les études scientifiques ont montré que manger moins était plus efficace que bouger plus. 

Nous voici donc arrivé à la conclusion que les régimes sont inutiles et dangereux, nous amènent à vivre constamment des émotions négatives et désagréables, en plus des sentiments d’échec répétés. Et le sport n'est pas non plus la solution miracle si on n'y trouve pas du plaisir afin de s'y tenir sur le long terme.

Continuons donc à manger plus sainement, moins de repas sur la journée et voyez si cela vous aide. la différence, non seulement dans le miroir, mais aussi sur votre état de bien-être et bonne forme.

 J'attends vos commentaires !

 Bel après-midi. Prenez soin de vous

Mabelle

13/07/2017

Coca Cola c'est ça aussi

 coca.jpg

Depuis des années, on débat des propriétés parfois étonnantes du Coca Cola : puissant antirouille, nettoyant efficace pour la cuvette des wc, ... (Relisez mon article précédent sur le sujet)

En voici une nouvelle utilisation intéressante : En Inde, dans l'État de Chhattisgarh, les agriculteurs utilisent le Coca comme pesticides, parce que c'est moins cher que les pesticides et le résultat est le même. 

Et, quand on sait que Rajnandgaon a battu le record du monde de la production de riz sans utilisation d'OGM, il y a de quoi se poser des questions. 
L'utilisation du Coca comme pesticide n'est pas très naturel, mais ça n'est pas pire que les poisons habituellement utilisés en culture. Les agriculteurs constatent qu'en l'absence d'utilisation de pesticides, ils conservent un sol riche. 

Coca-Cola est bien évidemment en désaccord avec l'idée que leurs produits puissent servir comme pesticides, disant qu'il n'y a rien dans leurs produits qui pourraient être utilisées comme antiparasitaire et que leur efficacité ne repose sur aucune base scientifique.

 champs indien.jpg

Cependant, les agriculteurs indiens ont utilisé le Coca avec succès pour protéger contre les parasites leurs plantations de riz, de coton ou de piments.

Ils pensent avoir trouvé le moyen idéal de protéger leurs récoltes des insectes. Pour eux, les pulvérisations de Coca sont inestimables : le produit peut être manipulé sans crainte et surtout, il est beaucoup moins coûteux que tous les produits brevetés des multinationales telles que Monsanto ou Shell.

L'utilisation du Coca plutôt que des pesticides, qui coûtent jusqu'à 7 fois plus cher (10 roupies pour le Coca contre 70 roupies pour les pesticides pour pulvériser la même superficie), est devenu tellement tendance que la vente des sodas ont augmenté de façon spectaculaire dans de nombreux villages. Et, comme le bruit court que le Coca-Cola est efficace et qu'il est beaucoup moins cher que les pesticides, d'autres paysans ne devraient pas tarder à leur emboîter le pas. 

Intéressant n'est-ce pas ? 

Les agriculteurs pensent réellement que les boissons sont les mêmes que les pesticides. Serais-ce l'acide citrique, ou tout autre ingrédient de la mystérieuse composition du Coca qui dérange les insectes ? On peut également se poser la question de savoir si ce n'est pas le sucre déversé sur les cultures qui attire les fourmis qui se nourrissent de larves d'insectes. Je ne suis pas capable de répondre à cette question, mais elle mériterait d'être posée à un spécialiste. 

Combien d'entre vous pensent que c'est une meilleure idée que l'utilisation des pesticides ? 

Prenez soin de vous

Mabelle