04/04/2018

Canalisez votre enfant trop actif de manière ludique avec la Sophrologie

 Bonjour,

Comment allez vous ? Et comment vont vos enfants ? Il n'est pas toujours facile d'être parent n'est ce pas. 

colère.jpg

Je vous partage ce matin un article intéressant de Fériel Berraies

La nature nous comble parfois d’une progéniture débordante d’énergie. Ce billet est dédié à tous les parents qui sont en proie à l‘excitation démesurée de leurs enfants. Attention, ici nous n’abordons aucun trouble du comportement infantile, pathologie, enfants dys, il s’agit uniquement de petits tuyaux pratiques, pour aider vos enfant à mieux maîtriser frustrations, colère et grosse « activité », à ne pas confondre avec l’hyperactivité ou l’ hyperexcitabilité.

Certaines thérapies brèves comme la soprologie proposent des méthodes ludiques et concrètes afin de canaliser votre bambin, en lui permettant de prendre conscience de leur corps, du rôle qu’il joue dans leur espace et surtout à le canaliser si besoin.

La problématique consiste à réussir à capter l’attention. La concentration et le fait de les aider à se poser sont les étapes nécessaires pour réussir à enrayer leur excitation.

Je vous propose ces quatre exercices ludiques. A faire le soir avant dodo, ou durant la sieste, ou quand votre enfant sera disponible et disposé.

Exercice 1: il écrase sa frustration et son excitation pour apprendre à se poser

L’exercice du polichinelle consiste à demander à l’enfant de sauter sur place comme si ses pieds avaient des ressors. Il est « inspecteur Gadget ». Sa respiration est libre. À chaque saut, il écrase l’énervement. Il s’arrête quand il fatigue et ferme les yeux ensuite, pour sentir ce qui se passe dans son corps, sa tête, son cœur, il sent sa respiration (ces ressentis sont importants pour qu’il comprenne l’intention de l’exercice. Enchaînement à répéter deux à trois fois, ainsi le surplus d’excitation résistant est effacé.

Exercice 2il  Balaye ses frustrations avec des rotations

Faites visualiser à votre enfant une sensation de frustration, de dépit, de  colère. Avec cet exercice de Rotations Axiales, il va dessiner un cercle autour de lui, mais au passage, balayer tout ce qu’il y a autour de sa « bulle » 

Avant de commencer, il gaine le bas de son corps. Mais son torse, lui, va faire des mouvements de rotation et ses bras seront lâches (comme du chewing gum) pour bien sentir sa « flexibilité » et il doit visualiser au bout de ses mains les balayettes.

Debout, il prend une grande inspiration, bloque sa respiration, et avec des « balayettes »  imaginaires dans chaque main, il balaye autour de lui la frustration puis il souffle par la bouche et reprend la position initiale. Enchaînement à faire 3 fois et chaque fois, il doit visualiser « son travail de balayage » quand il fait les rotations (s’il a des tensions lombaires ou des contractions au niveau de la poitrine, cet exercice va permettre de détendre ces parties).

Exercice 3: il fixe  sa concentration et son calme avec son doigt magique, comme Harry Potter sans baguette. (C’est le doigt qui est la baguette magique)

Toujours debout, l’enfant doit apprendre à se poser et se canaliser, cet exercice de concentration peut l’aider. Il se fait en trois temps : il inspire tout en levant le bras droit à l’horizontale. Le pouce est à son tour levé vers le ciel. L’enfant fixe l’ongle en le ramenant vers lui cad vers sa poitrine, ce faisant, (il  imagine que son ongle est une pile de calme et de concentration magique), tout en bloquant sa respiration. Quand ses yeux louchent, il les ferme et pose son doigt entre ses sourcils (le calme se diffuse alors) et il relâche sa respiration, en même temps qu’il  laisse ensuite son bras redescendre. Cet exercice va l’obliger à focaliser son attention sur un point donné (et ainsi, l’obliger à canaliser toute son attention et à ne plus se disperser) 

Exercice 4:  il fait le chat avec les doigts en griffes pour agripper le calme vers lui      

Avec cet exercice, il va  ramener à lui la douceur et le calme. L’image du félin ici est importante, beaucoup d’enfants aiment les chats. Il se fait en trois temps : il inspire tout en levant les deux bras à l’horizontale. Il fait une contraction de ses deux mains comme un chat et ramène vers sa poitrine les deux mains en mode « félin ». Il ramène le calme entre ses doigts de chat. Il souffle doucement en lâchant ses bras (dés qu’il touche sa poitrine) . Cet exercice va lui faire prendre conscience de ses capacités de préhension. Il a entre ses doigts son objectif, ce calme, et il va le ramener à lui. Tout comme le félin qui ne lâche plus sa prise. En soufflant, pour relâcher « ses griffes »  il s’enveloppe alors de tout ce calme, qu’il finit par intégrer dans son corps.

N’hésitez à faire vous même ces exercices avant de dire à votre enfant que c’est un jeu de mime dans lequel il prend part.

Avec ces 4 exercices, votre enfant est calmé !

Article rédigé par Fériel Berraies, sophrologue spécialisée enfance et adolescence 

 

J'espère que cet article vous a plu. 

Vivez une merveilleuse journée

Mabelle 

 

02/04/2018

Citation de la semaine

etre qui vous êtes.jpg