03/08/2017

Comment débloquer les situations

Bonjour, comment allez vous ?

Aujourd'hui je vais la faire très courte, ce qui est plutôt rare chez moi, j'aime trop les mots.

Ce matin j'avais envie de vous parler d'une manière de changer l'énergie des situations inconfortables que nous sommes tous amenés à vivre régulièrement.

solutions.jpg

Lorsque nous vivons des situations difficiles, notre mental a tendance à bouillonner, et plus on rumine, plus on a de pensées négatives, et plus on attire de situations négatives. C'est un cercle vicieux qu'il faut absolument détruire au plus vite.

Dans ces cas là j'utilise deux questions simples tirées de l'enseignement d'Access Consciousness. Ces deux questions pourraient devenir une véritable aide pour vous au quotidien et apporter de la légèreté à votre vie

La première question est "comment ça devient mieux que ça ?" Ca peut paraître tout bête, et pourtant ça peut créer des choses fabuleuses.

Vous pouvez poser cette question lorsque vous êtes dans une situation inconfortable, c'est demander à l'univers ce qu'il a d'autre à vous proposer que cette situation qui ne vous convient pas, quelque chose qui serait mieux que ça pour vous.

Le fait de poser une question coupe court à toutes les pensées, permet de changer l'énergie dans laquelle vous vous trouvez. Il ne s'agit pas de chercher une réponse mais de simplement poser la question, et laisser l'Univers vous apporter ce qui sera le mieux pour vous.

Cette question n'est  pas à poser uniquement lorsque les choses vont mal, vous pouvez également les poser lorsque tout va bien, pour exprimer de la gratitude pour les belles choses que vous vivez, et demander à l'Univers que ça soit encore mieux que ça l'est déjà.

A bientôt pour une autre question intéressante. Prenez soin de vous

Mabelle

27/07/2017

Perte de poids (suite et fin)

Bonjour,

 Comment allez-vous ? 

 Ce matin, un dernier petit article sur le poids.

 Nous savons que les régimes ne marchent pas et sont dangereux pour la santé, et faire du sport a très peu d'impact. Alors, que faire pour atteindre votre poids idéal ? 

L’extrait du communiqué de presse de la Haute Autorité de Santé nous donne un début de réponse : 

has.PNG

Ils ont effectivement raison, mais par contre, ils n'expliquent pas d’où viennent ces habitudes alimentaires, ni comment les changer. Or, pour la plupart d'entre nous, changer d'habitudes relève de l'impossible.

 

L’élément essentiel qui influence nos habitudes alimentaires est un ensemble de programmations alimentaires inconscientes. 

Depuis que le monde est monde, nous avons été conditionnés à rechercher et consommer autant de nourriture que disponible, par peur de manquer. Si cela était valable pour l'homme des cavernes dont la survie dépendait de nombreux facteurs extérieurs, cela ne l'est plus pour nous puisqu'il nous suffit d'ouvrir le réfrigérateur ou d'aller au supermarché du coin pour trouver de quoi manger en abondance. Mais, malgré tout, cela reste inscrit en nous. 

Par ailleurs nous avons également intégré au fil des ans, et particulièrement durant l'enfance de nombreuses programmations alimentaires auxquelles notre cerveau obéit indépendamment de notre volonté, et même souvent contre notre volonté .

Vous connaissez très certainement les bases de la nutrition. Vous n’avez besoin de personne pour savoir que manger une Fast Food ou une plaquette entière de chocolat n'est pas raisonnable pour avoir la forme, et le corps svelte dont vous rêvez. Pourtant, même en sachant cela, vous continuez à ne pas vous nourrir correctement, sans la moindre logique.

Vous ne mangez pas par faim, vous mangez même parfois sans y penser. Vous mangez pour répondre aux programmations bien ancrées dans votre vécu personnel et familial.
Il est donc important, pour maigrir durablement, de traiter ces mauvaises programmations.

A la naissance, le corps est conçu pour s’alimenter uniquement quand il a faim. Il suffit pour s'en convaincre de regarder le fonctionnement d'un bébé. Il pleure lorsqu'il a besoin de manger et s'arrête de téter dès qu'il est rassasié, peu importe que son biberon soit encore à moitié plein ou non. Et je vous mets au défi de l'obliger à vider son biberon !

Malheureusement, au fil du temps, nous nous déconnectons de nos signaux internes de faim, nous pouvons manger sans avoir faim, voire continuer de manger avec le ventre déjà bien plein, et forcément accumuler les kilos en trop.

 

Pourquoi ? L'éducation y est pour beaucoup.

 

manger toute son assiette.jpg

La plupart des mauvaises programmations alimentaires inconscientes se sont forgées durant notre enfance.

On vous a peut-être appris à toujours terminer votre assiette. C'est ce qu'on m'a inculqué durant mon enfance, et je ne dois pas être la seule

-parce qu'il y a des enfants qui ont faim dans le monde ! Et même si le fait que je mange tout ne les nourrirait pas, je mangeais tout pour éviter le sentiment de culpabilité lié au fait de gâcher de la nourriture !

-ou, chez ma grand-mère, parce que j'allais être privée de dessert si je ne mangeais pas tout, et j'adorais les desserts, donc devinez qui terminait son assiette puis mangeais en surplus un dessert avec le ventre déjà bien trop rempli ?

-parce qu'un homme doit manger beaucoup pour être fort. Ca, c'était pour mon frère (oui, très stéréotypée ma famille !), mais moi je voulais aussi être forte donc je mangeais aussi pour cette raison, et par solidarité pour mon frère.

-ou parce qu'on ne pouvait pas quitter la table sans avoir terminé. Le système éducatif fondé sur la récompense et la punition était le seul qui marchait parfois avec mon plus jeune frère. Lui, il n'avait que faire des petits qui avaient faim, il n'aimait pas les desserts et savait qu'il en aurait un dans l'heure qui suivait s'il faisait ses yeux doux comme il savait très bien le faire. Tout ce qui l'intéressait c'était de repartir jouer et de reprendre la suite de ses bêtises au plus vite.

Tout ça est bien loin maintenant, et il est vrai qu'on n'y pense pas en se mettant à table, mais notre cerveau, lui, a une excellente mémoire, il a enregistré qu'il faut tout manger, et il mange tout.

Le conditionnement social

La publicité nous montre comment un chocolat est doux et réconfortant, et nous donne envie de nous ruer dessus à la moindre angoisse.

Un autre chocolat nous permettrait de partager nos émotions avec les personnes qu'on aime.

Une autre publicité nous vante les desserts ou les chips à partager dans les moments de convivialité entre amis.

Elle accentue ainsi notre tendance à considérer que les aliments qui nous apportent du plaisir sont également ceux qui font grossir, alors que les épinards ou les choux de Bruxelles sont associés au déplaisir

Et l'homme fuit le déplaisir pour le plaisir immédiat, et donc mange toutes ces choses qui le font grossir, même si cela lui causera un déplaisir dans le futur.

 

Si la prise de poids a toujours la même origine, une consommation énergétique plus importante que la dépense d'énergie, cela ne signifie pourtant pas que tout le monde grossit exactement pour la même raison.

En effet, certains mangent de trop grosses quantités d'aliments (si vous faites partie des personnes qui terminent toujours leur assiette parce que vous avez été éduqué ainsi, vous ne répondez pas à un signal de satiété, mais à la quantité de nourriture dans votre assiette). , d'autres mangent peut-être moins, mais grignotent tout au long de la journée, et d'autres encore mangent très mal (trop gras, trop sucré, voire uniquement des aliments préparés industriellement). Pour d'autres encore, la faim est émotionnelle, l'alimentation est un réconfort lorsqu'ils se sentent malheureux ou angoissés.

 Quelle soit votre manière de manger, si vous êtes en surpoids, vous êtes victime de votre relation à la nourriture, c'est un peu comme si vous étiez sur pilotage automatique, suivant le plan de vol de vos programmations alimentaires inconscientes.
La solution pour maigrir durablement et vous sentir bien dans votre peau est d’essayer de changer les programmations qui déterminent vos habitudes alimentaires. 

 

Comment reprendre le contrôle de l'avion fou ?

Il existe différentes méthodes :

- la sophrologie permet d'entrer en relaxation, un état mental optimal permettant d'effectuer les changements intérieurs. Tout changement de rapport à la nourriture reste soumis à votre libre arbitre, ne s'opère qu'en accord avec vos valeurs, si vous souhaitez l'accepter. 

 

 - l'hypnose, technique efficace, lors de laquelle vous êtes dans un état mental permettant d'effectuer les changements intérieurs. Je n'utilise pas cette technique personnellement, mais il suffit de taper hypnose sur Google pour trouver nombre de personnes compétentes dans le domaine.

 

 - L'EFT est une méthode douce, sans combat, qui peut vous libérer de votre appétit insatiable, de vos envies incontrôlables de chocolat ou de frites. Ainsi, vous perdez du poids  et atteignez le bien-être auquel vous aspirez. 

S'il est souvent plus facile de travailler avec un praticien qui pose les bonnes questions, il est toujours possible de travailler seul. Vous trouverez toutes les informations nécessaires à un travail en solo sur ce blog.

Si vous me suivez, vous savez que je n'aime pas travailler avec des protocoles "tout faits" puisque chaque personne étant différente, elle vit et a vécu des situations différentes.

Je vous propose donc de tapoter au quotidien sur votre manière de manger, et également chaque fois que vous allez manger sans faim. Vous utiliserez les phrases qui vous correspondent le mieux. Voici de petits exemples pour vous lancer, mais l'important étant de tapoter sur les émotions qui viennent et de dire tout ce qui vous passe par la tête.

"Même si je mange pour combler un vide, pour me sentir moins seule, pour avoir un peu de douceur, ...", "Même si j'ai envie de manger parce que je suis en colère, même si je mange pour ne pas fâcher ma famille, ..."

"Même si je n'arrive pas à maigrir malgré tout ce que j'ai déjà essayé, même si je reprends plus de poids à chaque fois, même si j'ai beaucoup de kilos à perdre, ..."

"Même si je n'ai aucune volonté ..., même si je suis toujours tentée ..., même si je suis incapable de résister à ces chips délicieux, à ce croquant, à ce bon petit goût ..."

"Même si j'ai l'impression de me priver constamment, même si j'ai la sensation de mourir de faim, même si mon seul bonheur c'est de manger ..."
Et si vous ne croyez pas à la méthode, commencez par "Même si je ne pense pas que peux maigrir avec l'EFT, je m'aime et je m'accepte malgré mes kilos en trop et me regarde avec respect et amour"

Tapotez tous les jours durant au moins trois semaines et faites moi un petit retour sur les changements survenus !

 

- Que diriez-vous de prendre un nouveau départ, tranquillement, chez vous, à votre rythme, quand vous en avez envie ?

Je vous ai déjà parlé du Psio précédemment, un puissant outil de relaxation. Pour rappel, il s'agit de lunettes sophistiquées, dotées d'un lecteur mp3 ,de stimulation par la lumière à des rythmes très précis (mode pulsé ou continu). Elles peuvent vous aider dans vos difficultés à perdre du poids (quelles qu'en soient les raisons, boulimie, envies de sucré, ...) mais à tellement d'autres choses encore (gestion du stress, insomnie, ...)

Le Psio agit sur votre esprit comme un bouton de réglage de fréquence d'une radio.

Pour plus d'infos, n'hésitez pas à me contacter.

 http://www.psio.com/minisite/Index.htm

 Bénéficiez du code promo anihou

Je vous souhaite de vous sentir bien dans votre peau avec un poids santé équilibré. 

Bonnes vacances à toutes celles et ceux qui sont actuellement en vacances, et une pensée spéciale pour celles et ceux qui n’y sont pas encore laughing

Mabelle

20/07/2017

Le Reiki et moi

Bonjour,

Petit article ce matin suite à un message reçu hier où un lecteur me disait que le Reiki est démodé.

11196296_10205416773033450_3623863319054807195_n (2).jpg

De nos jours, bien que le Reiki soit utilisé dans certains hôpitaux, il est encore trop souvent un sujet de controverse. Quant à dire qu'il est démodé, je ne suis pas du tout d'accord. Le Reiki n'est pas une mode, c'est une technique qui est assez vieille en effet comparé à d'autres, cela ne lui enlève en rien son efficacité.

Le Reiki est arrivé à moi un peu par hasard (même si je sais maintenant que le hasard n'existe pas), et il continue encore à m’étonner aujourd'hui. A l'époque, j’étais déjà très attirée par les techniques énergétiques mais je ne connaissais pas du tout le Reiki, et il n'était pas dans mes intentions de m'y former. Pourtant, par un concours de circonstances, je me suis retrouvée à une formation de Reiki qui m’a touchée et changée. Si bien que j'ai continué à me former jusqu'à la maîtrise.
Tout cheminement est une exploration continue, le mien devait sans doute passer par le Reiki.


La beauté du Reiki, c’est son accès facile et la possibilité d'entrer en relation à l'autre à un autre niveau, un contact tellement nourrissant.

Avec le Reiki, il n'est pas nécessaire d’accumuler des informations sur l’histoire personnelle de l’autre, la communication se fait au niveau de l’âme. Et c’est pourquoi ce contact devient si nourrissant.

En Reiki l’énergie transmise est manifestée par des symboles, qui agissent comme un support pour le transfert du flux d’énergie. Certaines personnes sont naturellement plus sensibles à l’énergie et en ressentent plus les effets que d’autres. Le processus nécessite parfois quelques ajustements au niveau de la personnalité, des habitudes de vie, des valeurs.

Le Reiki agit alors de façon à ce que la conscience puisse permettre à l’individu de trouver les moyens nécessaires à sa croissance.


J'ai souvent besoin de justifier ma relation au Reiki. Je trouve vraiment dommage que certaines personnes ayant eu de belles expériences dans le passé, délaisse le Reiki à cause de la résistance qu’ils rencontrent fréquemment.

Il est triste également de voir que certains mettent une approche sur un piédestal au détriment d'une autre. Je pense que toutes les techniques qui permettent l'éveil devraient se supporter mutuellement plutôt qu'entrer en compétition.

 

Je n'ai, personnellement, aucune envie de le renier, le Reiki qui ne cesse de me surprendre très agréablement. J'utilise d'autres techniques, plus récentes, qui fonctionnent également mais elles ne sont ni moins bonnes ni meilleures.

 

Chaque personne est différente, est sur un chemin différent, arrivée à un stade différent. Le Reiki peut être la bonne approche avec l'un, alors que l'EFT, Access Consciousness ou toute autre technique conviendra mieux à une autre, aujourd'hui. Oui, aujourd'hui, à cet instant précis car, demain, la semaine prochaine ou dans un mois, cela pourrait être l'inverse. Le corps sait ce dont il a besoin, si nous l'écoutons, il suffit d'expérimenter selon son inclination et ses besoins. Seule la voie diffère, le but est le même.

 Donc oui, le Reiki est toujours d'actualité, et le restera probablement encore longtemps.

 

Prenez soin de vous

Mabelle

05:39 Publié dans Reiki | Lien permanent | Commentaires (0)